Changer la taille des caractères :   agrandir agrandir diminuer
Accueil Contact Imprimer Favoris Marchés publics
 

Intérêts floristiques et faunistiques

 

Vanneau huppé
 
 

Calopteryx splendens. juillet 2006
 
 

Flûteau nageant
 
 
Les habitats :

Le marais de Sougeal se compose exclusivement de prairies rases, sillonnées de fossés plus ou moins inondés et de mares. Le tout est bordé de quelques haies bocagères relativement clairsemées d’une part, et du Couesnon d’autre part, le long duquel se trouve un alignement de peupliers et deux peupleraies.

Quatre principaux habitats terrestres sont ainsi recensés en plus de l’habitat aquatique.
- la prairie mésophile à Holcus lanatus et Lolium perenne,
- la prairie mésohygrophile à Poa trivialis et Alopecurus geniculatus,
- la prairie hygrophile à Agrostis stolonifera, Eleocharis palustris et Eleocharis acicularis,
- la prairie longuement inondée à Glyceria fluitans et Polygonum amphibium.

A noter, en périphérie du marais (hors périmètre de la réserve), la présence de deux roselières.

Les espèces :


Les oiseaux :
En période hivernale, le marais de Sougeal est exploité par les canards de surface séjournant dans la baie du Mont Saint-Michel. Canards colvert, siffleur, pilet, souchet, Sarcelle d’hiver rejoignent le site en soirée pour se nourrir : il s’agit du gagnage nocturne.
Au printemps, le marais est recouvert d’eau, ce qui attire des milliers d’oiseaux en étape migratoire. En tout ce sont près de 60 espèces d’oiseaux d’eau qui fréquentent le site durant le printemps.
La période de reproduction semble de moindre intérêt. Le suivi des oiseaux nicheurs réalisé en 2007 a toutefois révélé la présence d’espèces sensibles (Sarcelle d’été, Canard souchet, Vanneau huppé). Néanmoins, seule la Sarcelle d'été connaît, avec le Canard colvert, un taux de reproduction satisfaisant.

A noter que la Cigogne blanche niche de nouveau à proximité et utilise ce site comme zone d’alimentation.

Un site majeur pour la reproduction du Brochet :
Les aménagements réalisés sur le marais de Sougeal ces dernières années ont permis de restaurer son fonctionnement hydraulique. Après trois années de mise en service, les suivis réalisés sur le marais montrent que ce dernier, a pleinement retrouvé son rôle vis-à-vis de la reproduction du brochet.

Les amphibiens :
Des inventaires réalisés en 2007 ont révélé la présence d’un cortège d’amphibiens diversifié (8 taxons), concentré vers le marais amont : le marais de Sougeal constitue donc un lieu d'habitat et de reproduction pour les différentes espèces suivantes.

Les odonates :
Trois espèces d’odonates inscrites comme espèces déterminantes en Bretagne (liste GRETIA, 1999), ont été répertoriées sur le site en 1997. Sur ces trois, deux sont également inscrites sur la liste rouge des odonates de France.
Seul l’Agrion délicat a été repéré durant les campagnes d’inventaire de 2007 et 2008.
En tout, une quinzaine d’espèces est présente sur le site.

La flore :
Le marais de Sougeal abrite 287 espèces, ce qui constitue une diversité non négligeable pour un site d’apparence aussi uniforme (vaste étendue prairiale).
On notera la présence de quelques espèces d’intérêt patrimonial majeur, comme le Flûteau nageant (Luronium natans) qui bénéficie d’une protection nationale et qui est inscrit à l’annexe II de la directive habitat, ou la Pulicaire vulgaire (Pulicaria vulgaris) qui fait l’objet d’une protection nationale.